Chapitre 2 – SHERLOCK

Je repousse une mèche bleue qui se colle à mon front, déborde sur l’œil… Je suis en nage. Mes doigts me brûlent, mes avant-bras tirent… Plus aucune notion du temps, plus depuis le deuxième ou troisième extrait que je joue. Alors, combien ? Deux heures, un peu plus ? Est-ce que ça fait partie du test aussi, l’absence de repères ? Je reprends de l’eau, Sherlock ne dit toujours rien, le smiley à casquette me regarde l’air heureux comme à son apparition. Tourner quelques pages, quelle partition, maintenant ? Ça fait pas mal de classiques que j’enchaîne, peut-être changer cette fois ? Je m’arrête sur ma transcription toute raturée de No Time to Cry… Est-ce que Sherlock aime les vieux tubes du gothic rock ? On va bien voir ! Les notes s’égrènent presque d’elles-mêmes le long du manche, chaque coup d’archet se place de lui-même, épousant le rythme monotone et sombre… Je n’ai presque plus besoin de la partition, mes yeux sont fermés la plupart du temps. La voix caverneuse d’Eldritch se mêle aux notes dans ma tête, je connais tellement bien la chanson… Mes mains demandent grâce, je place les harmoniques finales en pizzicato, laisse sonner la dernière, traînante et sourde… Quelques autres mèches humides à repousser, je rouvre les yeux, souffle… Tellement chaud !

Un mouvement face à moi, sur l’affichage. Le smiley de Sherlock bouge, son sourire s’agrandit, il est hilare ou ravi. Des applaudissements s’élèvent, un son enregistré très cheap, un peu façon vieille série télé.

— Mademoiselle Grant, travailler avec vous sera un véritable plaisir. Toutes mes félicitations pour votre prestation ! Votre candidature est d’ores et déjà validée.

Sa voix synthétique est plus douce, plus sensuelle (sexy ?…) que jamais – ou je l’entends comme ça du moins. Je souris, passe les mains sur mon visage. Validée ! Avec les félicitations de Sherlock… Un petit vertige revient (la chaleur, le relâchement du stress, l’émotion aussi ? Oui, l’émotion aussi…!), je pousse le violoncelle un peu de côté pour m’appuyer sur mes genoux. Mes cheveux cascadent comme une écharpe et me tiennent encore plus chaud…

Viviane Grant, musicienne YouTube, sélectionnée et validée par Sherlock. Je pense à la semaine de répétitions qui s’annonce, ici, dans le monolithe géant. Des images fantasmagoriques passent, virevoltent, sans queue ni tête – forcément, je ne sais pas exactement ce qui nous attend, encore. Qu’est-ce qui nous attend ? Ah, « nous », je fais partie de ce « nous » !

Je souffle plusieurs fois pour tempérer la joie, le soulagement… Il faut commencer à ranger aussi, ça me force à me concentrer sur des gestes.

La porte se rouvre toute seule, l’air plus frais me fait du bien. Sarah Varnes vient à ma rencontre, sa tablette toujours en main, sans ses lunettes connectées par contre. Elle me sourit :

— On dirait que vous avez eu un peu chaud… Et d’avoir de bonnes nouvelles, aussi !

J’opine avec enthousiasme, et je me devine un sourire béat… Une gamine devant ses cadeaux de Noël… Sherlock m’a validée !

— C’est… C’est fou, je n’aurais jamais cru être prise.

Je pars d’un petit rire ravi et avoue :

— Ça fait… bizarre, presque !

— Dites-vous que c’est un excellent test de votre performance musicale, en premier lieu, mais aussi de votre forme physique. Tout gagnant !

Je passe mon manteau sur mes épaules, il fait presque un peu froid ici, à côté du tube…

— Vous allez pouvoir m’expliquer : pourquoi ces critères… euh, physiques, ou médicaux, plutôt ? Que je sache si je dois investir dans du matériel de canyoning !

Elle n’a pas l’air de se souvenir de sa propre plaisanterie, ne répond pas vraiment. William Bauern apparaît au détour du couloir par lequel nous sommes arrivés. Il me regarde, tout sourire.

Continuer vers le chapitre 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.