Pages fantômes

Le web est plein de fantômes.

Presque littéralement, si l’on considère le fantôme, le spectre, l’esprit, comme une trace, le reste discret de ce qu’a été une personne, et qui manifeste souvent une seule de ses facettes.

Des restes de ce qu’a été le web, cachés dans ses tréfonds.

Des restes de personnalités, aux travers de blogs, de forums, de pages perso figées à jamais. Des voix numériques qui parlent toujours, jusqu’à ce que leur serveur ferme.

Les forums morts sont les villages fantômes façon western, revus au XXIe siècle. Ou façon film d’horreur. En traversant les rues désertes devant les façades poussiéreuses, la peinture qui s’écaille, les murmures t’entourent : échos de voix d’un autre temps.

Des questions désespérées qui résonnent dans l’église au toit défoncé. Les lamentations solitaires qui filtrent des maison sans fenêtres.

Les cris grossier d’un topic de flaming quelque part dans l’hôtel de ville en cendres.

Le rire dément d’un troll, dissimulé derrière le bois pourri d’une porte.

Mais les forums morts ne sont pas le seul lieux où les fantômes digitaux se font entendre. Comme dans les histoires d’horreur, même les endroits encore habités ne sont pas à l’abris de la visite des esprits sans corps.

Les forums techniques (aide informatique générale, ou sur des logiciels spécifiques) permettent l’observation fréquente de voix revenantes. Sous une forme particulièrement déprimante : cette question sur laquelle tu tombes enfin après des heures de googling (ou maintenant, dans mon cas, de qwanting) intensif, qui sollicite de l’aide pour un quelconque bug dont tu souffres toi aussi, précisément.

Et puis, tu vois qu’elle n’a jamais eu de réponse.

Et puis, tu lis la date.

Alors, tu comprends le destin terrible de ce voyageur solitaire. Fatigué, maladif, qui vit enfin les lumières de la ville après une longue nuit d’errance. Mais s’est écroulé à ses portes, incapable de continuer à marcher. Son appel au secours déchirant qui n’a jamais été entendu, figé à jamais entre l’espace et le temps, gelé dans le silicium.

Et ce voyageur, tu le vois comme un frère ou une sœur, toi qui es là avec ton bug que tu ne sais toujours pas résoudre.

Source de l’image : Taylor Vick sur Unsplash

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.