Damnatio Memoriae



Ce temple d’une civilisation troglodyte encore mal connue des chercheurs est marqué par des saccages iconoclastes d’une hargne sans nom. Lors d’une visite avec un groupe de tourisme, le professeur Dofter, universitaire à la retraite, s’interroge : quelles horreurs du passé a-t-on voulu dissimuler ?

Cette nouvelle a été publiée initialement dans les pages du numéro 130 du fanzine québécois Horrifique, numéro spécial « Secrets de Cthulhu » n°10.

Vous pouvez aussi la trouver sur mon Wattpad.

Image de couverture : détail du Temple de Junon à Agrigente, Caspar David Friedrich, 1830. Image du domaine public récupérée sur Wikimedia.

Damnatio Memoriae

Chapitre 1 – Profanations anciennes

Chapitre 2 – Damnatio memoriae

Chapitre 3 – Final – Informe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.